Les principaux types de crédits immobiliers 

 

Vous avez un projet immobilier en tête que vous aimeriez réaliser ? Comme de nombreux français, vous allez sans doute devoir passer par la case du prêt immobilier. Il peut être facile de se perdre parmi les différents types de prêts et leurs aspects techniques ou encore les réglementations du secteur bancaire. Cela peut être compliqué de savoir quel prêt correspond à notre projet immobilier, d’où l’importance de bien se faire conseiller avant de se lancer dans l'aventure.

 

caution bancaire banque prêt crédit immobilier

 

Quelles sont les différents prêts immobiliers ?

 

Tout d'abord, il est important de noter qu'il existe trois pricipaux types de prêts immobiliers bancaires

  • Le prêt amortissable ;
  • Le prêt relai ;
  • Le prêt in-fine dossier à la banque si vous n’en avez pas.

 

Le choix de votre prêt va principalement se baser sur la typologie de votre projet immobilier, regardons de plus près chacun d'eux : 

 

Le prêt amortissable

Prêt immobilier le plus connu est le prêt amortissable, il est également le type de crédit le plus répandu. C’est sans doute celui dont vous avez le plus entendu parler. D’après les experts de Papernest, ce prêt est remboursé au fil du temps, en fonction d’une durée qui est définie au préalable dans le contrat. Cette durée peut dépendre du montant du crédit, du projet ou encore du profil de l’emprunteur.

Le remboursement se déroule comme suit : l’emprunteur reverse progressivement le capital sous forme de mensualités (comprenant le capital emprunté et les intérêts). Plus les mois avancent et plus les intérêts diminuent, puisque ces derniers sont calculés en fonction de la somme qu’il vous reste à rembourser. Votre crédit est entièrement soldé lors du versement de votre dernière mensualité.  

 

Le prêt relai

Le prêt relais est adapté si par exemple vous avez déjà acheté votre nouveau bien, mais que vous n’avez pas encore vendu l’ancien. Il s’agit en quelque sorte d’une avance de la banque. La particularité de ce prêt est que vous ne remboursez le capital qu’au terme du contrat. Les seuls éléments que vous remboursez sont les intérêts mensuels puisque vous solderez le crédit lors de la vente du bien précédent.

Ce prêt est généralement à court terme, sur un ou deux ans. Le montant est défini en fonction du bien que vous cherchez à vendre. Selon les experts de Papernest, la banque ne vous prête pas la totalité du montant de votre achat immobilier, mais entre 60 et 80%.

Il est probable que le nouveau bien acquis soit plus cher que celui que vous cherchez à vendre. Un apport financier peut vous aider à combler le delta si vous en la capacité d’en constituer un. Il n’est autrement pas rare qu’un second prêt (amortissable) soit contracté en parallèle de ce prêt relai pour pouvoir acquérir le nouveau bien.

 

Le prêt In fine

Le prêt in fine ne convient pas à tous les projets. Il est généralement choisi par les investisseurs qui souhaitent acheter un bien pour le louer, et qui veulent déduire les intérêts de leurs revenus locatifs. Tout comme le prêt relais, le prêt in fine n’est remboursé qu’en une seule  fois à son terme. Seuls les intérêts mensuels sont payés pendant la durée du crédit.

Ce type de prêt requiert néanmoins un capital conséquent car les intérêts liés à ce type de crédit sont calculés sur le capital global emprunté, et ce sur toute la durée du crédit (à contrario du prêt amortissable).

La banque peut faire garantir le remboursement du prêt via différents dispositifs de placements :

  • Le placement partiel ou unique : l’emprunteur dispose d’une partie ou de la totalité des fonds qu’il va placer sur un compte épargne bloqué par la banque
  • Le placement régulier : l’emprunteur souscrit à un produit financier auprès de la banque, produit sur lequel il déposera son remboursement provenant des revenus générés par son/ses investissement(s).

 

 

Comment maximiser mes chances pour mon prêt immobilier ?

Une fois que vous avez déterminé votre projet immobilier et choisi le type de prêt qui lui convient, il va falloir mettre toutes les chances de votre côté pour que la demande de prêt soit acceptée par votre banque. Voici quelques conseils que nous pouvons vous donner :

 

Disposer d'un apport personnel

Si ce n’est légalement pas exigible, avoir un apport personnel lorsque vous faites une demande de prêt auprès d’une banque est quasiment indispensable de nos jours. Les banques qui acceptent d’octroyer des prêts à des particuliers qui n’ont pas d’apport personnel sont de plus en plus rares. Ce type de prêt, dit à 110%, implique d’ailleurs souvent des conditions de remboursement plus rigides, conséquence due au profil plus fragile de l’emprunteur.

Il est donc plus que conseillé d’avoir un apport personnel au moment où vous effectuerez votre demande de prêt immobilier. Cet apport témoigne de votre bonne capacité à gérer vos finances personnelles et peut peser son poids dans les propositions des établissements bancaires.

L’apport minimum correspond généralement à 10% de la somme empruntée (somme couvrant les frais de dossier comme le notaire ou la garantie par exemple). D’un point de vue juridique, rien ne vous empêche fournir un apport plus conséquent, attention toutefois à conserver un équilibre dans vos finances personnelles pour votre quotidien.

 

Bien gérer votre compte en banque

Bien gérer ses comptes en banque est un élément important si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour voir votre demande de prêt acceptée. La banque est attentive à la façon dont vous gérez vos comptes en banque, puisqu’elle veut être sûre que vous serez capable de rembourser votre prêt correctement.

Lorsque vous allez effectuer une demande de prêt auprès d’un organisme bancaire, vous devrez monter un dossier contenant différents éléments. L’un des éléments scrupuleusement étudiés par la banque dans votre dossier est l’état de vos 3 derniers relevés de compte. Les experts de Papernest vous conseillent donc de ne pas avoir de découvert dans les mois précédant votre demande de prêt.

Aussi, d’importants mouvements de flux ou certains types de dépenses à répétition dans vos lignes de compte pourraient amener la banque à s’interroger sur votre capacité de gestion de vos finances. Un dossier solide avec une stabilité de vos dépenses vous permettra donc une meilleure marge de négociation de vos conditions d’emprunt auprès des banques.

 

Faire appel à un courtier en crédit immobilier

La manière la plus simple de maximiser ses chances d’obtenir un prêt immobilier est de faire appel à un courtier immobilier. Le courtier est un professionnel du secteur bancaire et immobilier qui va vous accompagner dans toutes les démarches liées à votre crédit.

De la constitution de votre dossier à la présentation de ce dernier aux différents organismes bancaires, le courtier vous aide dans toutes les étapes. Il va également se charger de négocier pour vous le meilleur taux d’intérêt pour votre prêt et de vous conseiller sur l’offre la plus adaptée à votre projet et à votre profil, incluant également l’assurance emprunteur liée à votre crédit immobilier.

 

Pour en savoir plus sur le rôle du courtier immobilier, vous pouvez lire cet article.

 

Pour tout renseignement ou/et accompagnement dans votre projet mmobilier, contactez le conseiller B.T. Crédits - Financements le plus proche de chez vous !